prev.gif (221 octets)

L’UTILISATION CIVILE DES PRISONNIERS DE GUERRE DE L’AXE
à Romillé en Ille-et-Vilaine ( 1946-1947)

Ed :14/01/2005

La commune de Romillé, en Ille et Vilaine, a utilisé comme d’autres, au cours des années 1946 et 1947, un certain nombre de prisonniers de guerre de l’Axe (PGA), comme apport de main-d’œuvre dans la réalisation de divers travaux travaux d’utilité publique, notamment pour la construction de chemins ruraux.

Le 4-2-46, le conseil municipal "prend des mesures pour s'assurer le cas échéant , la main d'œuvre de prisonniers allemands pour la construction de quatre chemins ruraux, l'aide de ces prisonniers, l'aide de ces prisonniers entraînerait une économie d'environ 50%".

Lors du conseil municipal du 9-5-45, on procède à la nomination d'un régisseur chef de commando pour s'occuper de la gestion de 20 P.G.A. arrivés le 15-3-46 (commando n°310), travaillant à la construction de chemins ruraux.

Considérant que le ravitaillement en vivres des P.G.A. ainsi que la direction du commando demande un effort journalier, il lui est alloué une indemnité mensuelle de 2700 francs.

Ce n'est que lors du conseil municipal du 15-12-46 que l'on parle à nouveau des prisonniers de guerre allemands: le maire demande l'autorisation de contacter un emprunt de 300.000 francs auprès de particuliers, après en avoir fait d'autres auprès du Crédit Agricole, et demandé plusieurs subventions auprès du Ministère de l'Agriculture et du département d'Ille et Vilaine, pour l'achat de pierres, leur transport, et l'entretien de la compagnie de prisonniers.

On ne sait si l'économie de 50% comme l'espérait la municipalité a été réalisé grâce à l'aide des P.G.A.

Le docteur Gosset était chargé du suivi médical des commandos de P.G.A. dans le secteur Romillé/Irodouer. Un PGA interprète jouait aux échecs avec lui

Bourgbarré | Iffendic| La Fontenelle | Lanhélin | Piré | Saint Méen le Grand | Romagné|Romillé ||Le chemin de croix de deux P.G.A. à Tréhorenteuc