prev.gif (221 octets)

Activités des organisations nazis dans les camps américains

 

Quelques faits relevés dans le livre de Daniel Costelle: Les prisonniers-380 000 soldats de Hitler aux USA-Flammarion 1975

Les exécutions clandestines dans les camps

Capitaine  Félix Tropschuh, 30 ans trouvé en possession de notes montrant clairement sa haine d'Hitler, pendu par la Gestapo du camp de Concordia, Kanzas, le 18 octobre 1943.

Caporal Johan Kunze, aurait donné des informations importantes sur sa ville natale, Hambourg. battu à mort à coups de matraque et de bouteilles cassées au camp Tonkwa, Oklahoma, le 4 novembre 1943

Camp Hearne , Texas , le 17 décembre 1943:Caporal Krauss, 25 ans, avait émigré en 1928 avec ses parents à new york. Ses parents avaient été naturalisés Américains, mais en 1939 il s'était laissé convaincre par le "Bund"(Organisation pro-nazie aux USA) de repartir pour l'Allemagne pour avoir exprimé des sentiments pro-américains et s'être montré déloyal envers Hitler, battu à mort à coup de matraque.

Camp Chaffée, Arkansas   Hans Geller, 21 ans, parachutiste, suspecté de s'être plaint de la Gestapo du camp ,battu deux nuits consécutives, étranglé le 25 mars 1944.

      (Page 63) ...Il faut dire que la peur des représailles sur les prisonniers américains en Allemagne paralysait toute action. A la fin 44,plus de 90 000 Américains étaient enfermés dans les stalags ou les oflags du III° Reich, certains dans des conditions difficiles, aviateurs jugés pour"crimes de guerre" ou tentatives d'évasion. Pourtant , toujours à la fin 44, la situation en Amérique était devenu intolérable. Les rapports ultra secrets de la Prévôté, responsable des camps , estimaient à au moins une centaine le nombre d'exécutions clandestines(à la fin de la guerre, le chiffre officiel sera de 167) et, bien entendu, le nombre de mutilés, estropiés, battus plus ou moins gravement , défie toute estimation. l Provost Marchal General décida donc de pendre quelques nazis. il y avait déjà des arrestations , des procès , des condamnations . Elles commencèrent à être exécutées . 14 prisonniers furent pendus, 7 condamnés à la prison à vie, 1 à 20 ans de réclusion.  

Procès au camp de Guiper-Oklahoma de 5 prisonniers allemands
.

"..l'accusé Beyer était l'un des porte-parole du camp. Il avait réuni un tribunal pour juger Kunze accusé de trahison. Celui-ci avait été battu à poings nus, puis à coups de matraque et de bouteille cassées avant de mourir.Les cinq hommes furent déclarés coupables et condamnés à la pendaison.

  Procès de 2 PG au camp AIKEN, Caroline du sud   Les prisonniers Erich Gauss et Rudolph Straub furent condamnés à mort pour avoir étranglé leur camarade Horst Günther parce qu'il était "traître à son serment , à son drapeau, à sa patrie"en tant qu'employé à la cuisine du camp, procédé  au partage du lait le matin d'une manière avantageuse pour les Américains.   Les anti-nazis   (Page39 )

La terreur dans les camps
 

"Pour les anti-nazis, la terreur était continuellement présente dans les camps. La lâcheté était générale. il ne servait à rien de prévenir les autorités du camp si ce n'est qu'attirer des représailles. pour les Américains, en respect de la Convention de Genève, la puissance détentrice n'a pas à se mêler de ce que font les prisonniers entre-eux, sauf dans le cas d'assassinat.   Contestés par les plus politisés d'entre-eux, méprisés et suspectés par les Américains, les Allemands anti-nazis n'avaient pas la vie facile dans leurs camps que dans ceux dont ils avaient réussi à s'extraire. Au moins étaient -ils à l'abri. Mais il faut comprendre le poids énorme de l'endoctrinement nazi et il faut s'imaginer ces hommes qui voyaient , de l'autre côté des barbelés, les baraques du camp nazi et les autres soldats allemands qui les regardaient avec haine, il faut comprendre la menace permanente qui continuait de peser sur eux.     P88 Après l'attentat manqué contre Hitler, le 20 juillet 1944 et la réaction sanglante qui avait suivi à l'intérieur de la Wehrmacht, le salut hitlérien avait remplacé le salut militaire conformément aux statuts de la Convention de Genève, les Américains avaient aussi donné que ce type de salut soit réglementaire.      

Séparer les prisonniers    

  Comme disait un officier:"...La seule manière de reconnaître un nazi d'un anti-nazi , c'est quand on voit un homme poursuivi par une foule de cinquante autres qui hurlent au meurtre. Vous pouvez être sûr que l'homme qui court est un anti-nazi"

  Enquête réalisée dans le camp Meade dans le Maryland(Camp principal)  

Pro-nazis


90% 

Allemands militants nazis


Militants nazis
opportunistes
Nationalistes
Neutres
Dangereux

Total

Allemands
1751
7
1
2
6

1775

Autrichiens
8

Anti-nazis

10%

 

Anti-nazis convaincus
Anti-nazis mais nationalistes
Neutres plutôt anti-nazis
Communistes
Opportunistes

Total

102
5
5
2
16

173

34

7
1
1

 Dans le camp de Green Ridge, maryland(Camp annexe)

Nazis:191

Anti-nazis:28

Quatre catégories de camps sont alors crées:

  1. Camps anti-nazis pour les P.G. allemands de la Wehrmacht

  2. Camps pro-nazis pour les autres

  3. Camps anti-nazis pour les P.G. allemands de la Marine

  4. Camps pro-nazi pour les autres

Le camp anti-nazi le plus connu était celui de Fort Devens dans le Massachussetts

Les camps considérés comme les plus nazis étaient ceux d'Alva (Oklahoma), Ruppert(Idaho) et Papago(Arizona), camp réservé à la Marine.

Par mesure de précaution, la plupart des camps anti-nazis avaient été installés près des autres camps. pour éviter des représailles sur les familles des prisonniers qui choisissaient les camps anti-nazis, les adresses postales étaient les mêmes.

Cette précaution s'avéra parfois insuffisante car la Gestapo des camps arrivait à faire passer les listes d'anti-nazis en Allemagne cachées dans des plâtres des grands blessés transférés en Allemagne via la Suède

   haut-bleu.gif (220 octets)

Page d'accueil

 

 

Ed:01/04/12